jumelage

Séjour organisé par le Centre Social Maison de la Solidarité à Créteil et le Comité de jumelage de Créteil : échange entre deux villes européennes créteil (France) et les Abymes (Guadeloupe).

Blog

Catégories

Derniers billets

Liens

Fils RSS

La PYRAMIDE DU lOUVRE

Par jumelage :: 20/07/2007 à 12:30 :: Général

En 1981 l’architecte Ming Pei fit construire une pyramide de verre. Elle sert d’entrée au Louvre. Elle fait partie de l’ambitieux projet “Mitterrandien“ de rénovation du Louvre. Elle est construite en fine, résille de tubes métallique qui soutienne un voile de verre .

<!--[if !supportEmptyParas]--> <!--[endif]-->

Elle fait 35 m de longueur et 21 m 65 de hauteur. On a utilisé 666 losanges de verre. Avant l’entrée se faisait sur une aile du Louvre. Du dessous, la pyramide ressemble à une toile d’araignée. L’architecte a choisi un verre résistant et pas salissant. Trois petites pyramides se trouvent à côté de la grande .La meilleure façon de l’apprécier se situe depuis le hall Napoléon. À ce jour elle fait l’entrée principale  du musée. Sa construction a été en son temps l’objet de débat passionné. Certains l’apprécient pour sa juxtaposition contrastée des styles architecturaux.

« J'ai vraiment apprécié cette visite au Louvre car elle m'a permis de voir de mes propres yeux des tableaux  que j'ai toujours vu dans des livres »

Cimetière du Père Lachaise

Par jumelage :: 20/07/2007 à 11:53 :: Général

L'une des sept collines de Paris, appelée Champ-l'Evêque prit au XIIe siècle le nom de Mont-aux-Vignes. En 1430, un riche commerçant du nom de Régnault de Wandonne acheta le domaine.

Deux siècles plus tard, les Jésuites acquièrent le terrain pour en faire un lieu de repos et de convalescence. Et le plus illustre occupant fut François d'Aix de La Chaise dit le Père La Chaise, confesseur du roi de France Louis XIV. Il y demeurera de 1675 jusqu'à sa mort en 1709.

Le Comte de la Chaise, donna de nombreuses fêtes sur le domaine, ce qui contribua à son agrandissement et son embellissement. Mais en 1762, la Compagnie de Jésus fut contrainte de céder le terrain en raison d'une dette du Père de Jacy.

Avec la fermeture le 1er décembre 1780 du cimetière des Innocents, Paris commençait à manquer de lieux de sépultures. Napoléon Bonaparte, décréta que « chaque citoyen a le droit d'être enterré quelle que soit sa race ou sa religion ». Au début du XIXe siècle furent ainsi créés plusieurs nouveaux cimetières hors des limites de la capitale.

Le Préfet de Paris décréta la transformation des 17 hectares de Mont-Louis en cimetière de l'Est. La conception du cimetière fut confiée à l'architecte néo-classique Alexandre Théodore Brongniart en 1803., il dessinera les grands axes. Il projettera des monuments funéraires dont finalement aucun ne sera réalisé, à l'exception de la sépulture de la famille Greffuhle, au style néo-gothique épuré.

Le 21 mai 1804, le cimetière fut officiellement ouvert par une première inhumation : celle d'une petite fille de cinq ans, Adélaïde Paillard de Villeneuve.

D'illustres sculpteurs et architectes feront de ce lieu un véritable musée dès le XIXe siècle : Guimard, Garnier, Visconti ou Barris. La chapelle et le portail principal furent conçus par l'architecte néoclassique Étienne-Hippolyte Godde en 1823 et 1825. David d'Angers créa la plupart des monuments du « Quartier des Maréchaux d'Empire ». En 1894 débutèrent les travaux du columbarium et du crématorium, dans un style néo-byzantin adapté par Jean-Camille Formigé.

Lors de la Commune de Paris, en mai 1871, le Père-Lachaise fut le théâtre d'une véritable guerre civile, en raison de sa localisation stratégique sur la colline. Les Fédérés installèrent leur artillerie en plein cœur du cimetière, mais furent rapidement encerclés par les Versaillais de Thiers d'un côté et les Allemands de l'autre. Les 147 survivants furent fusillés le 28 mai 1871 devant le mur qui prit ensuite le nom de mur des Fédérés, au sud du cimetière.

 

 

"Lors d'une sortie, de notre échange Abymes‑ Créteil, nous avons eu l'occasion d'aller visiter le Cimetière du Père-Lachaise à Paris.
C'est un lieu de repos très spécial on y retrouve des personnes célèbres de toutes origines, des sépultures extraordinaires, parfois même inimaginables, et des sculptures  plutôt fascinantes et surtout incroyables mais vrai. Donc en clair nous avons adoré."   

Goldorac et Likma

 

L'Arc de Triomphe

Par jumelage :: 20/07/2007 à 11:48 :: Général

 


Un bâtiment, symbole de la fierté nationale


La flamme du souvenir, dédiée à la mémoire des soldats tombés durant la Grande Guerre brûle dans son enceinte à partir de 1923.

Lors de la libération de Paris, en août 1944, le Général de Gaulle descend les champs Elysées en liesse. Il rend hommage à la tombe du soldat inconnu. Depuis, chaque année, l’Arc de Triomphe est le passage obligé de toutes les grandes manifestations républicaines, comme le 14 juillet.

L’Arc de Triomphe a également servi de référence, ainsi que le Château des Tuileries, pour déterminer l’axe de construction de la grande Arche de la Défense.

 

« Je vous conseille vivement d’y aller, surtout le soir avec tous ces éclairages le long de l’Avenue des champs Elysés. »

Visite de la Tour Eiffel

Par jumelage :: 20/07/2007 à 11:32 :: Général

La Tour Eiffel, symbole d'audace technique de la fin du XIXe siècle, a conservé son attrait universel.

Si maintenant 6 millions de visiteurs l'escaladent annuellement, ce chiffre est faible comparé au nombre de ceux qui l'on vue sans jamais y monter et de ceux qui la connaissent sans jamais l'avoir vue. Sa représentation schématique en fait un objet figé, une référence immuable. Or, contrairement à beaucoup d'édifices symboles du passé, elle vit, elle change et elle évolue.

Les plus spectaculaires de ses transformations sont aussi les plus superficielles : la couleur de sa peinture qui a changé 6 fois au cours de son histoire et les effets lumineux dont elle a été parée soit pour un jour, soit pour plus longtemps. Ainsi après différentes manières de l'illuminer, la dernière met en valeur sa structure interne depuis maintenant plus de 10 années.

Moins spectaculaires mais apparents sont les aménagements des plates-formes et les décors rapportés à l'édifice : les pavillons et constructions diverses du 1er et du 2e étages, les couvertures des galeries et abris contre les intempéries : embarcadères, débarcadères, promenoirs, etc., sans compter de nombreux locaux techniques et de service parsemant les étages ou les espaces au dessus ou au dessous de ceux-ci.

 

 

 

 

 

La tour Eiffel fut construit en 1889 à l’occasion de l’exposition universelle qui devrait célébrer le centenaire de la révolution française. Architecte : Stephen Sauvestre, Ingénieurs : Maurice Koechlin & Emile Nouguier, Entrepreneur Gustave Eiffel & Cie, Exécution : 1887 – 1889 (2 ans, 2mois et 5 jours)

 

Présentation des différentes expositions au Musée du Louvre

Par jumelage :: 20/07/2007 à 11:23 :: Général



La pyramide du Louvre






La Joconde de Léonard de Vinci




Un Sphinx du Musée du Louvre




Visite du Cimetière du Père Lachaise

Par jumelage :: 20/07/2007 à 11:14 :: Général

Le Cimetière du Père-Lachaise

 

Le Cimetière du Père-Lachaise est le plus grand cimetière de Paris intra-muros et l'un des plus célèbres dans le monde. Il se situe dans le XXe arrondissement.

De nombreuses personnes célèbres y sont enterrées.

 

 

 "Ce cimetière est très impressionnant car il est  grand. On a pu observer des tombes de personnes très célèbres notamment celle d'Edith Piaf et d'une chanteuse antillaise Edith Lefel.

Aussi on a pu voir le monument aux morts qui est un hommage aux soldats morts pour la patrie."



Visite du Musée Grévin

Par jumelage :: 20/07/2007 à 11:05 :: Général

 

Présentation Du Musée Grévin

 

(Buste d’Alfred Grévin)

 

A la fin du 19ème siècle, Arthur Meyer, journaliste et fondateur du célèbre quotidien Le Gaulois, a l’idée de présenter à ses contemporains les personnalités qui font la une de son journal, en trois dimensions cette fois. A une époque où la photographie n’est pas encore utilisée par la presse, il imagine la création d’un lieu où le public pourrait enfin "mettre un visage" sur les personnalités qui font l’actualité.

 

Pour mener à bien ce projet original, il fait appel à Alfred Grévin. A la fois dessinateur humoristique, créateur de costumes de théâtre et sculpteur, ce dernier s’investit totalement dans le projet, jusqu’à lui donner son nom. Lorsque Grévin ouvre ses portes le 5 juin 1882, le succès est immédiat

 

En 1883, Gabriel Thomas, un grand financier à l’origine de la société d’Exploitation de la Tour Eiffel et du théâtre des Champs Elysées, assure à Grévin une structure économique lui permettant de se développer rapidement. Il enrichit ainsi le site de nouveaux décors qui constituent aujourd’hui un précieux patrimoine, tels que le Théâtre Grévin classé à l’Inventaire des Monuments Historiques ou encore le Palais des Mirages datant de l’Exposition Universelle de 1900…

 

Plus d’un siècle après et fidèle à l’esprit de ses trois pères fondateurs, ce lieu unique en son genre offre toujours au public l’incroyable opportunité de ’’toucher des yeux’’ les célébrités qui font l’actualité.

 

"Le Musée Grévin est devenu un endroit incontournable lors d'un passage dans la capitale, un spectacle étonnant et surprenant de jeu de lumières est présenté lors du début de la visite qui allie imagination,effets sonores et différentes cultures tout au long de ce divertissement selon moi trop court mais qui n'est q'une mise en bouche à cette visite d'environ 60 minutes de découverte ou de redécouverte pour certains et de souvenirs avant tout. La visite se poursuit par la visite de différentes  Salles d'ambiance où sont présentées les personnalités du monde d'aujourd'hui et de hier, entre autre :

chanteurs,sportifs,hommes politiques,acteurs, et bien d'autres dont on ne soupçonne même pas l'exposition, différents Peoples qui auront marquer le temps et le Musée Grévin permet d'en garder le souvenir."

Visite au Musée du Louvre

Par jumelage :: 20/07/2007 à 10:51 :: Général

Le musée du Louvre

 

Le musée du Louvre a été fondé en 1793.
La section égyptienne a été créée en 1826, à l'initiative de Jean-François Champollion, qui en fut le premier directeur.

Champollion obtient l'achat de la seconde collection Salt (la première est au British ) et de la seconde collection (la première est à Turin), ce qui fournit un apport quantitatif et qualitatif très important.

Ensuite, la collection augmente progressivement via l'achat ou le don de collections privées et les partages de fouilles.

Le département égyptien du Louvre possède 55000 objets. Il s'agit donc d'une des plus importantes collections au monde, derrière le musée du Caire.

Culture et Mode de vie

Par jumelage :: 29/07/2006 à 6:04 :: Général

 

Culture et Mode de vie

 

La vie antillaise

Tous les ingrédients – couleur, chaleur, musique – sont réunis pour passer un bon moment. La ragga et le zouk love et autres rythmes vous entraînent irrésistiblement dans la ronde.

 

Habitat

L’île garde de belles maisons de maître, témoins de la période coloniale, qui font aujourd’hui office de musées. Les maisons portent traditionnellement un toit de tôle ondulée pentu, pour l’écoulement des eaux des fréquentes averses

 

Danse

Les Antillais sont des danseurs exceptionnels: bel air, biguine, calenda, mazurka, valse… Pour en arriver au zouk et plus particulièrement au collé serré.

 

Fêtes et grandes manifestations

Les Antillais sont particulièrement attachés à toutes les formes de vie collective. La famille a une importance prépondérante dans la vie quotidienne et les fêtes sont l’occasion de retrouvailles toujours animées. C’est à Noël et au Nouvel An que se déroulent les plus grands rassemblements entre parents et amis autour de repas mémorables, où le porc est à l’honneur.

 

Le carnaval

C’est sans conteste la plus grande fête de l’année. Il commence le dimanche qui suit l’Epiphanie et se termine le mercredi des Cendres. Les jours et les nuits se succèdent dans la frénésie et la joie. Jamais on ne voit autant de costumes dans les boutiques spécialisées. Le carnaval est une période de grand défoulement.

 

 

 

Les fruits les plus cultivés en Guadeloupe sont :

La Banane

 

Elle représente 25 % des exportations en valeur. Cette activité est en crise car elle doit affronter la concurrence des pays d'Amérique Latine dont le coût de main d'oeuvre est moindre.

De plus, les cyclones et tempêtes malmènent les bananeraies. Les cultivateurs de bananes survivent grâce au protectionnisme et aux subventions de l'état.

La production et la récolte se font toute l'année : la plante mère fleurit et donne un régime de bananes. Ensuite, ce pied va mourir mais il aura auparavant donné des rejets qui se plantent en terre sans l'intervention de l'homme.La récolte se fait par régime de bananes, c'est-à-dire par « grappe » entière.

 

Bananeraies de l'île à visiter

La Maison de la banane à Trois-Rivières, Le Domaine de Vanibel à Vieux-Habitants, la plantation Grand Café à Sainte-Marie.

 

Le café

La Guadeloupe produit un excellent café mais en quantités insuffisantes pour  pouvoir l'exporter. Les caféières sont familiales et proposent des visites pédagogiques pour tout savoir sur le café et sa culture. Une dégustation est très souvent proposée.

 

Plantations de café de l'île

La caféière Beau séjour à Pointe-Noire, Le Domaine de Vanibel à Vieux Habitants, L'habitation La Grivelière à Vieux Habitants est une ancienne caféière devenue écomusée où l'on peut tout apprendre sur le travail des cultivateurs de café.

 

Le cacao

Cultivé en très faibles quantités aujourd'hui, il n'est pas exporté. Les plantations sont artisanales et se visitent avec dégustation. La culture du cacao s'effectue sur les mêmes domaines que la culture du café :

 

La vanille

Comme le cacao, la culture de la vanille est artisanale et peu abondante sur l'île. Cette culture demande beaucoup de travail et des connaissances particulières.

 

L’Ananas

Il se cultive également sur l'île. Les plantations sont de petite taille et ne permettent pas d'exportation.

 

Les productions locales :

 le melon

Le melon est le troisième produit agricole exporté, sur les 7000 tonnes.

Le melon guadeloupéen est exporté durant les mois d’hiver en Métropole et supporte sans difficulté la concurrence des marchés extérieurs, reconnu pour ses qualités gustatives, il est distribué sur plusieurs marchés européens.

 

Autres productions

En dehors du melon d’autres productions se développent avec succès : ananas et fleurs coupées (Anthurium, Alpinias, Héliconias). Les cultures florales occupent 200 hectares de terre. Ce sont des productions réservées à l’exportation.

Les cultures de café, cacao, cannelle, vanille, piment, très développées au début du 20 siècle, sont aujourd’hui destinées au marché local.

 

 

LA GUADELOUPE

Par jumelage :: 27/07/2006 à 22:02 :: PRESENTATION DE LA GUADELOUPE

           La Guadeloupe dans l'arc des petites Antilles

 

Carte de la Caraibe

 

LA GUADELOUPE ET SES DEPENDANCES

 

Découverte par Christophe Colomb en 1493, le 19 mars 1946 elle devient Département d'Outre-mer, puis Région en 1974. 

Cinq autres îles forment l'archipel guadeloupéen :
Les Saintes, la Désirade et Petite Terre, Marie Galante, enfin au Nord Saint Martin (partagée entre la France et les Pays Bas) et Saint Barthélemy, qui sont depuis le referendum du 7 Décembre 2003 des collectivités territoriales françaises, indépendantes de l'administration la Guadeloupe. La Guadeloupe, située à 7.000km de l'Europe et à 2.900km de l'Amérique du Nord, est bordée par la Mer Caraïbe et l'Océan Atlantique. Son climat tropical est tempéré par les Alizés et la température y oscille entre 20° et 30°C.

 

La Grande-Terre (582km²) à l'est, est assez plate, sèche et calcaire exploitée essentiellement par les grandes plantations de canne à sucre. Les plus importantes dénivelations se trouvent dans les Grands-Fonds au sud de l'île où la végétation est également plus abondante.
moulin, grande Terre, Guadeloupevue de la pointe de la Vigiechamp de canne a sucrePointe des Chateaux, Saint Francois

 

La Basse-Terre (850km²) est malgré son nom une île recouverte de montagnes volcaniques, dont la plus haute est "La Soufrière" (volcan  inactif) d'où les nuages accrochées à son sommet tout au long de l'année déversent une pluie abondante. La partie est, du coté Atlantique, descend en pente douce vers la mer permettant ainsi de grandes étendues de plantations bananières.

Fort Olive, Vieux Fort, Basse Terre, Guadeloupevue des chutes du Carbet, Capesterre Belle Eauvolcan SoufriereRiviere Beaugendre, Vieux Habitants

La Grande-Terre et la Basse-Terre sont séparées par la Rivière Salée. Le grand Cul de Sac Marin borde les côtes nord-est de la Basse-Terre et nord-ouest de la Grande-Terre. Le petit Cul de Sac Marin borde les côtes sud-ouest de la Grande-Terre et sud-est de la Basse-Terre.

 

LES SAINTES

Composées de plusieurs îlets, dont les principaux sont Terre-de-Haut et Terre-de-Bas, elles sont parmi les plus belles îles des Caraïbes. Petit paradis au décors d'opérette au bord d'une splendide baie au pied d'un "pain de sucre". On y accède en bateau (depuis Trois Rivières, Pointe-à-Pitre ou Basse-Terre) ou par petit avion.

la mairie des saintes

eglise de terre de haut, Guadeloupe

baie des Saintes

vue de la baie des saintes

 

LES ILES DE LA PETITE TERRE

Petite Terre Guadeloupe, vue aerienne  Ce groupe d'îles au large de la Pointe des Chateaux est inhabité, exception faite par de nombreux iguanes. En 1994 elles furent déclarées Réserve Naturelle, chasse et pêche y sont donc interdites.

 

 

 

LA DESIRADE

A une heure de bateau de Saint-François, elle ressemble à un navire échoué au milieu de l'océan. En grande partie montagneuse et rocheuse, donc pauvre en végétation et sauvage, elle dispose pourtant de très belles plages que vous pourriez explorer - ainsi que ses villages de pêcheurs pittoresques - à pied, à vélo ou en scooter, comme aux Saintes.
Desirade, vue aeriennebarques de pechecalvaire de beausejourcarbet sur la plage


LA MARIE GALANTE

Tirant son nom de la caravelle de Christophe Colomb, c'est la plus grande des îles dépendant de la Guadeloupe (1h par mer). C'est une île quasi-ronde aux reliefs peu spectaculaires, mais harmonieux et intéressants. Malgré un climat plutôt sec, la végétation y est abondante ce qui contribua à l'essor de la culture de la canne à sucre, notamment à partir du 18ème siècle, et consécutivement de la distillerie qui produit un des meilleurs rhums, mais aussi un des plus alcoolisés ( 59° ! ).

plage de Vieux Fort, Marie-GalanteCapesterre, barques de pechechateau muratchar a boeufs, canne a sucre
Il existe de nombreux sentiers de randonnée bien balisés pour apprécier les splendides paysages, les jolis moulins à vent et les ruines des anciennes sucreries. Elle possède également de très belles plages de sable blond.

 

 

Présentation des Abymes

Par jumelage :: 27/07/2006 à 21:43 :: Général

               

LES ABYMES

 

         


Située au sud-ouest de la Grande Terre, voisine de Pointe à Pitre, la commune des Abymes est constituée de 3 zones:
 les collines des Grands Fonds, avec son réseau de vallées à l'est une zone de plaine, aujourd'hui urbanisée une zone de mangrove bordant la rivière salée à l'ouest.

C'est l'une des plus grandes commune de la Guadeloupe, dont on estime le vaste territoire à 40 000 hectares, mais dont une grande partie est couverte par les palétuviers de la mangrovecelle n'ayant pas plage.




Superficie totale estimée à 40 000 hectares.
Superficie habitables : 8125 hectares

Petite histoire des Abymes :  

              Cette ville tient son nom, selon le célèbre Père Labat, du brouillard épais et pestilentiel communément appelé "drap mortuaire des savanes" qui recouvrait cette partie de terrains enfoncés sous l'humidité des palétuviers. Elle partage la région des Grands-Fonds avec les communes de Sainte-Anne, le Gosier, Morne-à-l'Eau et Le Moule. Entourée de marécages et mangroves à l'ouest, elle est jalonnée par des successions de monts ou "mornes".

            La Mangrove occupe encore 1/7 des abymes. Autrefois ses voûtes sombres et protectrices ont protégé les Caraïbes et les "nègres marrons" de l'adversité.

   

 

           Les Abymes connaissent une zone urbaine représentée par Grand camps les deux grandes citées des Abymes qui pourraient être comparées aux banlieux métropolitaines mais à l'échelle de notre île cependant l'espace Abymien est essentiellement rural.

 

   

Un espace urbain
Un espace rural

        

AEROPORT POLE CARAÏBE DES ABYMES

La commune a connu à partir du XIXe siècle un essors économique et a vu son agriculture s'affirmée (du sucre, et du cacao) de plus, c'est sur ce territoire que s'est implanté l'aéroport du Raizet en 1950 qui est devenu internationnal dès 1996, c'est sur cette même piste que les Guadeloupéens ont peu acceuillir le fleuron de l'aviation Européenne: l'Airbus A380.

    

 

STATION METEO FRANCE AUX ABYMES

           C'est également aux Abymes que se trouve Météo France en Guadeloupe, qui prévient la population de l'arrivée des tempêtes tropicales ou autre cyclones grâce au radar.



        

 

LE BOULVARD DES HEROS

      La ville des Abymes a également connu d'important moment dans l'histoire notons le "camage de Baimbridge (combat anti-esclavagistes de 1802 et les grèves de l'activité sucrières qui ont parlysée l'économie s'est ainsi que l'on peu voir le Boulevard Des Héros dédié aux morts qui ont lutté contre l'esclavage il s'agit de l'un des plus grands monuments aux morts dédié à Félix EBOUE premier gouverneur noir de la Guadeloupe, la Mulateresse Solitude.


        La mulâtresse Solitude (1772-1802): née vers 1772, d'un viol que sa mère sur un bateau négrier, elle a vécue les huit premières années de sa vie avec sa mère, qui s'était enfuie de sa plantation. A son adolescence, elle choisit de lutter contre l'esclavage, devient nègre marron et prend le nom de Solitude. en 1802, l'esclavage est rétablit en Guadeloupe s'en suit des batailles Solitude est à la tête d'une troupe de nègres marrons, elle se bat mais elle est vaincue et arrêtée.Elle est condamnée à mort. Le lendemain de son accouchement, le 29 novembre 1802, elle fut exécutée.

 


         Louis DELGRES(1766-1802)Il était un officier rebelle et opposant déterminé au rétablissement de l'esclavage en Guadeloupe en 1802.C'était un Mulâtre. Il sert dans l'armée des républicains français à la Martinique et accède en 1793 au grade de capitaine, à titre provisoire. Il sera ultérieurement aide de camp de Lacrosse. En janvier 1802, DELGRES alors colonel est à la tête de l'arrondissement de Basse-Terre. En mai 1802, il décide de s'opposer par les armes aux troupes du général RICHEPANSE, qu'il soupçonne (non sans raison) de vouloir rétablir l'esclavage. Après de durs combats, il évacue le fort Saint-Charles et se replie sur les hauteurs de Matouba et signe son arrêt de mort en effet, RICHEPANSE donne l'assaut où DELGRES avait établi son quartier général. DELGRES, blessé au genou, décide de se suicider (avec plusieurs centaines d'hommes), en faisant sauter des barils de poudre.


 

LE MORNE CALVAIRE       

Les Abymes disposent également d'un lieux de culte très prisé des catholiques Guadeloupéent en effet, le Morne Calvaire est un chemin de croix, au sommet duquel se trouve une église où  de  nombreuses personnes viennent se recueillir.

Chapelle Notre-Dame aux Abymes           


           

LE C.R.E.P.S.

 CREPS : Le CREPS  des Antilles-Guyane est situé sur la commune des Abymes, sur une superficie de 9 hectares, il a formé de nombreux athlètes de haut niveau tels que Marie-Josée PEREC, Christine AARON et reçoit régulièrement des athlètes de haut niveau venus de la Métropole.

C.R.E.P.S.
Rte des Abymes -B.P. 220
97182 ABYMES CEDEX
Tél : 05.90.82.18.23
Fax : 05.90.82.83.74
Directeur : Bernard GRENIER - 0590 81 01 02 / 0590 82 18 24
E-mail :
mjs-971@jeunesse-sports.gouv.fr
Hébergement, accueil : 0590 82 57 58
E-mail :
cr971@jeunesse-sports.gouv.fr



 

 

Comment est représentée la Guadeloupe en Europe ?

Par jumelage :: 27/07/2006 à 21:04 :: Général

LA GUADELOUPE EN EUROPE

 

L’AGRICULTURE

La Guadeloupe exporte sucre, banane et rhum en grandes quantités.

            La banane constitue le premier produit d’exportation en volume et la culture de la canne à sucre représente la deuxième activité agricole. Le sucre est la seconde production locale. La production de rhum se partage entre le rhum agricole obtenu par distillation du jus de canne fermenté et le rhum industriel préparé à partir de mélasse.

                  
 
                   


LA PECHE

La production de la pêche locale est estimée à 10.000 tonnes par ans dont 1000 tonnes sont exportées vers l'Union Européenne.

    

 

LE TOURISME

              Provenance des touristes de séjour en 2004:

              Métropole : 83,3 %

              Europe (hors Métropole) : 10,8 %

              USA : 3,4 %

              Canada : 1,5 %

              Amérique du sud : 0,4 %

              Reste du monde : 0,6 %

    

 

 


LE SPORT

Plusieurs joueurs de renommées internationales ont pour origine cette petite île des caraïbes :

Mickael PIETRUS, célèbre joueur de basket qui est aujourd’hui dans la NBA.

    
      


Gaël MONFILS, jeune et fameux tennisman qui a gagné Rolland Garros junior.

    

 

Thierry HENRY et Lilian THURAM, sont deux footballeurs de l’équipe de France, connus dans le monde entier.

     





Marie-Josée PEREC, Christine AARON
et Patricia GIRARD, sont de grandes athlètes.

    



LA MUSIQUE

En Guadeloupe beaucoup de chanteurs antillais connaissent un succès et sont très appréciés en France et dans le reste de l’Europe. Notamment, le groupe KASSAV, Francky VINCENT, Richard BIRMAN et Alex CATHERINE, sans oublié Medhy CUSTOS et plein d'autres encore.

   

 

Admiral T et Krys sont  2 chanteurs de dance-hall très réputés  et très écoutés.

      

 

Doc Gynéco, très célèbre rappeur a fait ses preuves en France après avoir commencé sa carrière en Guadeloupe.

   













Comment la Guadeloupe est devenue Française ?

Par jumelage :: 27/07/2006 à 20:48 :: Général

 

Comment la Guadeloupe est devenue Française ?

 

700  ans  avant  J.C , les  ARAWAKS , venus  du  Vénézuéla  habitent   l' archipel  de  la  Guadeloupe.
Puis , en  l'an  1000  ce  sont  les  CARAÏBES  partis  d'Amazonie  qui  envahissent  l'île  et la  nomment  KARUKÉRA  :  l' île  aux    belles  eaux.

L' archéologie  permet  de  retrouver  de  surprenantes  traces  de  la  civilisation  amérindienne.
Dans  une  luxuriante  nature  voyez  les
roches gravées  par  les  premiers  antillais.

 l' ocean atlantique       


Novembre 1493 : Christophe COLOMB
aborde les côtes de l'île lors de son deuxième voyage et découvre  l'île  émeraude  " aux Amériques " en  cherchant du  ravitaillement  et  de  l'eau. Il la baptise Santa  Maria  de  Guadelupe  en  hommage  à  une  abbaye  d' Estremadure (nom d'un monastère espagnol d’Estrémadure).

 



La  plaque  commémorative  est  derrière  la  colonne. Cette  aventure  annonce  le  début  de  la  colonisation
par  les  hollandais , anglais  et  français.

 

XVII ème siècle : au cours du siècle, les Espagnols tentèrent en vain de conquérir la Guadeloupe et furent repoussés par les indiens Caraïbes.

 

1635 : Liénart de L'Olive et Duplessis d'Ossonville débarquent en Guadeloupe à la Pointe Allègre. Ils mènent une guerre acharnée contre les indiens Caraïbes et prennent possession de l'île aux belles eaux le 28 juin 1635. Ces deux hommes étaient mandatés par la Compagnie des Iles d'Amérique. Cette organisation marchande française avait été créée sous l'impulsion du Cardinal de Richelieu.

 

1674 : La Compagnie est dissoute, l'île est désormais directement attachée au pouvoir royal et devient colonie du royaume.

 

XVIII ème siècle : Ce siècle sera marqué par les guerres avec l'Angleterre pour la conquête des îles de l'arc Antillais.

 

1725 : Les esclaves se soulèvent à leur tour.

 

1756-1763 : Guerre de Sept Ans.




                                                      

1759-1763 : La Guadeloupe est occupée par les Anglais qui fondent le port de Pointe-à-Pitre.

                                   

1763 : Signature du traité de Paris qui met fin à la guerre. La Guadeloupe et la Martinique sont restituées à la France.

 

1775 : L'île obtient son autonomie vis-à-vis de la Martinique.

1780 :

fort Delgres

Fort  Delgrès

 

1794 : Victor Hugues proclame l'abolition de l'esclavage.

 

1802 : Le général Richepance rétablit l'esclavage

  
Au  lycée  de  Baimbridge  à  Pointe-A-Pitre  figure  une  fresque avec  Ignace , mûlatresse  Solitude  et  l' Officier  guadeloupéen  Delgrès.

La  sculpture  Delgrès  est  aux  Abymes ( carrefour  Dugazon ) et
symbolise  la  lutte  avec  Ignace  contre  le  rétablissement  de  l'esclavage
imposé  honteusement  par  Napoléon  Bonaparte  -  25.05.1802.

 

27 avril 1848 : Sur proposition de Victor Schoelcher, le décret d'abolition définitive de l'esclavage est  signé et appliqué.

Le  monument  de  Petit-Canal  devant  l' escalier  aux  54  marches
célèbre  la  libération  des  esclaves. L' Abolition  est  définitive  le  27 mai 1848.


Symbole  émouvant  à  côté  de  l'église  de  Petit-Bourg


                                           

1871 : Depuis cette année là, la Guadeloupe est représentée au Parlement Français et Hégésippe Légitimus en est le premier député.

                                                          

CONCLUSION 

En novembre 1498, Christophe COLOMB  découvre la Guadeloupe (à Capesterre). Ensuite, les Espagnols l’ont colonisé mais sans poursuite. Les Anglais, qui ont fondé le port de Pointe-à-Pitre, ont tenté de coloniser, à leur tour, l’île de la Guadeloupe. Mais les esclaves (Solitude, Delgrès, Ignace) se révoltent et déclarent une guerre qui durera sept ans. Par la suite les Français, qui auront auparavant colonisé un pays d’Afrique, arrivent sur l’île de la Guadeloupe et ils y emmènent les esclaves d’Afrique sur un bateau appelé le Négrier.







PRESENTATION DU GROUPE DE CRETEIL ET CELUI DES ABYMES 2006

Par jumelage :: 05/07/2006 à 16:06 :: GROUPE DE CRETEIL

GROUPE DE CRETEIL

Nous sommes un groupe de onze jeunes habitant Créteil. Nous avons entre 14 et 17 ans et le groupe est constitué de 5 filles et 6 garçons :

- Julie 14 ans

- Najib 15 ans

- Kenny 15 ans

- Sabrina 14 ans

- Hugor 14 ans

- Sophia 14 ans

- Lélia 14 ans

- Reski 17 ans

- Jonathan 16 ans

- Eléonore 16 ans

- Khayrallah 15 ans

 

Julie et Jonathan :

Nous faisons tous les deux du basket à Créteil mais nous évoluons dans des clubs différents. Julie a plus d'années d'expériences que moi : elle en fait depuis 4 années et moi depuis 1 an. J'ai bien aimé jouer au basket cette année vu que je débutais et j'espère poursuivre après.

Julie: Je souhaiterais évoluer dans le même club  mais changer d'équipe.

Nous espérons avoir l'occasion de disputer un match avec le groupe des abymes !

Sophia

Je fais de la Danse hip-hop depuis 11 ans. J'ai commencé à l'âge de 3 ans au gymnase Casalis à Créteil. Je fais partie maintenant d'un groupe de 7 danseuses Hip-Hop et nous faisons des spectacles au cours des festivités qui se déroulent dans notre ville à Créteil.

Kenny

J'aime bien faire la cuisine de tous types comme les bananes flambées et expérimenter de nouvelles recettes.

Lélia

Je fais parti du Conseil des Ados de Créteil depuis 2 ans. Cela consiste à améliorer la ville de Créteil en mettant en place des projets (humanitaire, Voyages...) qui permettent d'améliorer la vie des jeunes sur la ville et qui sont validés par le Maire.

Le conseil des ados est constitué de 29 jeunes. Le mandat est de deux ans et je suis dans ma dernière année. Après je passerai au Conseil des jeunes.

Eléonore et sabrina

Nous aimons sortir entre copines (cinéma, centre commercial, shopping...).

 

GROUPE DES ABYMES

Nous sommes un groupe composé de 7 filles et de 6 garçons âgés de 13 à 17ans.

Nous résidons dans différentes sections des Abymes  : Quatre Chemins, Raizet, Bazin, Boivin, Lafont, Boiripaux, Chazeau, Pointe-d’Or, Anquetil, Morne Bernus, Beau-Soleil.

 

groupe des filles

groupe des garçons

Mélinda 13 ans

Dimitri 16 ans

Malika   14 ans

Grégory 16 ans

Emilie    15 ans

Loïc 15 ans

Jessie     15 ans

Kevin 13 ans

Charlotte 15 ans

Emrick 16 ans

Raïssa     15 ans

Malick 16 ans

Lindsay  16 ans

 

 

* Loïc sé on ti boug ki ka fé foot ball avé kanmarade ay Dimitri , mé li Loïc ka pratiké football dépi  4ans é Dimitri dépi 6ans a dan on asociation non ay sé MJC des Abymes

Mé Dimiti  li i arété saison ay paské i blécéy é par cont  i anmé  famm an lo i ka trouvé ke sé bel famm la ka vinn de gwada.lol !!!

 

Loïc joue au football avec son camarade Dimitri mais lui Loïc, fait du foot depuis 4 ans et Dimitri depuis 6 ans dans l’association de la MJC des Abymes.

Dimitri a arrêté sa saison parce qu’il s’est blessé. Il aime les filles et trouve que les belles filles viennent toutes de la guadeloupe !!!

 

* Melinda , Raïssa , Jessie,Lindsay se on groupe a famm ki té ka dansé ,mé pa da vwa  a dan diféren asociation non ay yosé sun shune ,pointe-à-pitre, zebzy,soleil-d’or. Raïssa é Jessie aimé tou sa ki ka touché lestétik é la boté

 

Mélinda, Raïssa, Jessie, Lindsay c’est un groupe de fille qui dansent dans différentes associations : Sun shune, Pointe-à-Pitre,Zebzy, soleil d’or. Raïssa et Jessie aiment tout ce qui touche à l’esthétique et la beauté.

 

* Emrick fè on lanné tennis a dan ékipe a dugazon é emilie èvè Lindsey ka joué hand-ball.

é pi vollé bol pendan dé moi.Et lè I ni tem I ka fè ti boin cuisine é ka décoré intérieur a caz.

 

Emrick a fait une année de tennis à Dugazon Abymes et Emilie et Lindsay jouent au handball et du voleyball depuis quelques mois.Pendant ses moments libres elle fait la cuisine et décore l’intérieur des maisons.

 

* Malik èvè Raïssa fè 4 lanné natasyon,Malika fè on lanné é Lindsey fè 3 lanné o CREPS ( antilles guyane ).

Malik, Charlotte, Malika èvè Lindsey inmé voyajé onlo é découvè dote orizon é de tem an tem yo ka djobé a doit é a gauch.

 

Malick et Raïssa ont fait 4 ans de natation, Malika 1an et Lindsay 3 ans  au CREPS Antilles-guyane. Malick, Charlotte, Malika, et Lindsay aiment beaucoup voyager et découvrir d’autres horizons et de temps en temps font des petits jobs.

 

* Hemrick ka fè graf dèpi 3 lanné  é sé on ti boug ki inmé soti onlo .Li é Malik sé dé ti boug ki ni contak facile èvè dote kè yo pa conète .

Grégéry èvè Charlotte sé dé moun ki inmé chanté onlo : Grégory inmé chanté dance-hall é Charlotte amérikin.

E Kévin fè basket pendan 2 lanné a vatable

 

Hemrick fait du graff depuis 3 ans et aime sortir le soir et s’amuser. Malick et lui sont des garçons qui ont le contact facile avec ceux qu’ils ne connaissent pas.

Grégory et Charlotte aiment chanter : Grégory chante du dance-hall et Charlotte des chansons américaines.

Kévin fait du basket depuis 2 ans au club de Vatable.

 

Présentation des 2 groupes à notre arrivée sur la ville des Abymes le 19 Juillet 2006 :

 

 

 

LES PHOTOS DE CRETEIL

Par jumelage :: 05/07/2006 à 15:23 :: GROUPE DE CRETEIL

 

Plan de Créteil

 

 

 

Le quartier du Mont-Mesly où nous nous situons

 

 

Le lac de Créteil à la Base de loisirs

 

 

L'église principale de Créteil : Eglise Saint Christophe

 

 

La piscine à vague de la base de loisirs

 

 

Le Tribunal de Grande Instance de Créteil

 

 

 

PRESENTATION DU COMITE DE JUMELAGE

Par jumelage :: 07/06/2006 à 10:41 :: Général

 

 

Le Comité de jumelage de Créteil est une association loi 1901 qui organise depuis plus de 20 ans les échanges contractés avec les villes sœurs. Les Abymes, Cotonou, Falkirk, Kiryat-Yam, Mataró, Salzgitter, Playa, sont les noms des cités avec lesquelles Créteil développe des actions multiples. L’amitié, le respect, le partenariat sont quelques-unes des idées fortes du jumelage.

 

Une aventure citoyenne
Cela fait 26 ans que se construit, projet après projet, cette aventure du jumelage. Et depuis, les bénévoles qui l’animent forgent, au-delà des frontières, des réseaux de connaissances, des lieux de retrouvailles, des rendez-vous de solidarité.

 

De ville à ville
Les missions du Comité de jumelage sont très larges. Elles touchent à l’ensemble des secteurs associatifs et sociaux : du sport à la culture, du microprojet aux actions de type humanitaire, de l’échange scolaire à la coopération décentralisée. Créteil-Jumelages compte parmi les acteurs qui organisent le lien social.

 

Opportunités :

La relation de jumelage est une relation interpersonnelle, interculturelle et sociale, où il y a interaction entre individus porteurs de différentes cultures et ayant des parcours de vie en certains points différents, semblables dont d'autres. Au cours de cette interaction les individus s'enrichissent mutuellement.


Il s’agira au cours de ce sélour, de permettre à des jeunes d’origine sociale différente mais faisant partie d’une même communauté européenne, de se découvrir mutuellement, de s’accepter, d’échanger.

Ces jeunes, d’origines diverses font parti d’un même espace, l’Union Européenne. La citoyenneté européenne doit se construire en premier lieu par des contacts physiques, une prise de possession de l’espace géographique par ces jeunes européens, d’où l’importance du voyage en Guadeloupe, département français faisant partie de l’Union Européenne.

 

JUMELAGE CRETEIL/ABYMES - Blog créé avec ZeBlog